Bilan : 6 mois au Canada

enjoy our freedom. (2).png

Le 12 mai 2017, je partais en direction du Yukon avec mon PVT en poche, reçu a Vancouver. Voilà donc 6 mois que je suis partie de la France pour vivre mon aventure canadienne.

Mon parcours :

  • Le Yukon du 12 Mai au 27 Juin 2017

Le Nord du Canada était un rêve que je voulais absolument réaliser. L’histoire de ce territoire est tellement riche ! Les paysages à perte de vue ont fait que mon aventure a merveilleusement bien commencée. Je m’attendais à apprécier ce coin sauvage du Canada mais le Yukon m’a apporté tellement plus  ! Un véritable coup de cœur ou je passais mes journées entre découverte de l’histoire, road trip, randonnées mais aussi première fois en Alaska.  La faune est vraiment importante là-bas. Voir des ours, des élans, des caribous et porc-epic, des lynx chaque jour au coin d’une route, au bord d’une forêt ou tout simplement au milieu de montagnes aux sommets enneigés fait du Yukon une véritable carte postale. Je conseille cette partie du Canada à chaque voyageur que je rencontre car pour moi, il est impossible de repartir du pays sans avoir aperçu ce coin de paradis. Le Yukon m’a fait également apprendre que vivre simplement, sans forcément tous les conforts modernes, m’était possible. Aurevoir le signal téléphonique, l’eau courante et l’électricité à tout va. J’ai coupé du bois grâce à une tronçonneuse et à une hache à 2 degrés dehors, j’ai dormi au sommet de montagnes à des températures négatives dont je ne me croyais pas capable de passer la nuit. J’ai eu peur de tomber sur des ours en allant aux toilettes (qui aurait pu croire cela un jour), j’ai rencontré des chiens de traîneaux et leurs maîtres, j’ai grimpé des sommets ou l’élévation était très importante, j’ai vu le soleil de minuit, j’ai cherché de l’or en Alaska…
Je me suis surpassée chaque jour. Chaque instant était un bonheur immense !

  • L’Île de Vancouver du 28 Juin au 24 Août 2017 + Une semaine sur San Juan Island aux USA

Des rêves réalisés avec ma rencontre avec les orques et les baleines mais également ma première déception au niveau du bénévolat. J’essaye de retenir le positif de ces deux premières semaines sur l’île avec ces moments forts qui m’ont fait pleurer de joie. Ces cinq baleines qui encerclaient le bateau pour m’offrir une danse et des sons mémorables, ces orques et dauphins qui sont venus si proche de moi en sautant et en jouant avec le bateau, ces aigles qui chassaient juste au dessus de ma tête, me faire réveiller la nuit par le bruit des hiboux. Oui j’en garde un bon souvenir. Mais dorénavant, je ferais attention à chaque mission bénévole que je validerais. Il est important de poser beaucoup de questions mais si certaines réponses peuvent paraître évidente.
Après être partie de Telegraph Cove, je me suis dirigée à Victoria pour une période de deux semaines. J’ai vécu dans une auberge de jeunesse et j’ai rencontré des gens extra venant des quatre coins de la planète. Victoria est une très jolie ville et j’ai apprécié flâner dans chaque musée qu’offre cette petite ville. Son caractère très « british » aidant pas mal je pense. Beaucoup d’endroits gratuit à visiter  et un régal pendant l’été ou beaucoup de festivals ont lieu.
Je me suis également organisée un weekend road trip avec un suisse (coucou Tadeu!) rencontré dans l’auberge de jeunesse. Nous avons fait Victoria/Tofino/Ucluelet. Tofino est très jolie avec ces nombreuses plages et ces magnifiques couchés de soleil mais il n’y a pas grand chose à faire. Un weekend a bien suffit !
Petite pause d’une semaine ensuite direction les USA sur San Juan Island. J’avais toujours eu envie de visiter cette île grâce à sa folie envers les orques. Elle se trouve uniquement à deux heures en ferry depuis Victoria. J’ai essayé pour la première fois le couchsurfing et je n’ai pas regrettée ! Premier trip également en vélo. La météo plus que parfaite aidant beaucoup, j’ai fais des km et des km pour visiter l’île. Au programme kayak, excursion en schooner, whale watching, randonnées… Une semaine de break qui rebooste !
J’ai par la suite trouvé un travail dans un lodge a Sooke. A quelques kilomètres de Victoria. Je m’occupais des petits-déjeuners dans le lodge. J’avais ensuite la journée OFF et j’en ai profité pour passer chaque jour à la plage avec un bouquin. (Le Lodge se trouvait au pied d’une plage privée magnifique avec vue sur les montagnes de l’Olympic Peninsula à Washington State).
Pour résumer, l’île de Vancouver est une destination idéale en plein été

  • Vancouver du 24 Août au 7 Décembre 2017

Une pause travail pour pouvoir gagner de l’argent et économiser. Un premier temps déçue par la ville (Un choc vais-je dire, considérant les grands buildings alors que j’ai vécu dans la partie sauvage du Canada juste avant) mais ensuite j’ai réussi a l’apprivoiser. Je suis arrivée, il faisait extrêmement beau. Et quand il fait beau a Vancouver, il y a tellement de choses a faire, a voir, a découvrir ! J’ai ensuite fait des rencontres, une routine s’est installée. Les couleurs de l’automne sont arrivées et la ville s’est transformée. J’ai pu aller découvrir l’extérieur de Vancouver et la merveilleuse, la sublime, la magnifique Colombie Britannique. Ces montagnes, ces forêts et ces scenic drive… 

Il est maintenant temps pour moi de partir de Vancouver. Cette ville je l’aime mais je suis ici pour découvrir TOUT ce beau pays. Mon moral na jamais flanché même si j’ai perdu deux membres de ma famille pendant mon aventure. En 6 mois, il s’est passé tant de choses en France. Je regrette de ne pas être aux cotés de mes proches mais que pourrais-je changer en rentrant ? Je sais que je vais les voir pour noël (car oui je rentre en France pour les fêtes) et qu’on aura tellement de choses à se dire. (même si je les ai chaque jour ou presque au téléphone).

Et certains me demanderont : Et la Résidence permanente dans tout ça ?
Je ne me vois pas vivre au Canada
. Pour moi, l’Angleterre reste dans mon cœur et j’y pense chaque jour. J’attends avec impatience ce que va donner ce Brexit pour pouvoir me projeter dans l’avenir. Je suis juste certaine d’une chose. La France, ce n’est pas pour moi.

Tu veux connaitre ma prochaine destination ? Direction ICI


7 réflexions sur “Bilan : 6 mois au Canada

  1. Jai eu des frissons en lisant ton expérience, je suis aussi en pvt mais en Australie ( dont je raconte les aventures sur mon blog aussi ^^). Je ne crains pas de croiser des ours en allant aux toilettes mais plutot des serpents et des araignées. ton aventure me donne envie d’en lire plus et surtout de découvrir le Canada qui était mon premier choix de destination mais étant en couple avec un belge, c’était compliqué pour les visas ! Mais nous irons c’est certain, avec ou sans pvt !
    Je te souhaite encore de plus belles aventures et de découvertes !

    J'aime

  2. oh oui tu preferes l’angleterre à l’ouest canadien ? Je suis curieuse de savoir ce qui te manque en angleterre ?
    J’ai vecu 6 mois à Londres, je ne dirais pas non pour y revivre juste pour la proximité geographique, pouvoir rentrer à Paris quand je veux voir ma famille serait royal !

    Pour Vancouver, étonnée que tu n’ai pas aimé (au debut), olala il ne faut vraiment pas que tu viennes à Edmonton toi, tu vas repartir en courant lol

    J'aime

    1. Oui carrément ! Pour l’histoire, la culture, l’architecture… Tout en fait XD ( Et vu que je suis passionnée de théâtre) Je parle surtout du long terme en fait. Pour y vivre. J’adore l’ouest canadien mais je ne pourrais pas m’y installer. Je pense que ça serait partout au Canada. Je ne me vois pas y vivre malgré la qualité de vie.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s